Une boisson de légende pour un moment de pur plaisir.

L'anecdote de Cléopâtre

Dernière mise à jour : 04-07-2016

Cléopâtre et son fameux vin de perle

Dans l'histoire du vin, l'anecdote du vin de perle de Cléopâtre est la plus connue et certainement la plus ancienne dont nous avons une trace écrite et fiable.

Plusieurs sources historiques (Macrobe, Saturnales, …) rapportent que Cléopâtre, qui possédait deux perles d'une admirable beauté, fit un jour, à la suite d'un pari, dissoudre l'une d'elles, d'une valeur de cinq millions de sesterces, dans le vin qu'elle but en l'honneur de Marc Antoine, son hôte.

Comme la belle Egyptienne se disposait à traiter la seconde perle de la même manière, Lucius Plancus l'arrêta et déclara Antoine vaincu : le pari s'était en effet engagé sur cette gageure que la reine était incapable de consommer pour dix millions de sesterces au cours d'un seul repas.

La perle sauvée devait par la suite orner la statue de Vénus au Panthéon. De la même reine, on rapporte encore qu'elle se fit édifier un tombeau entièrement tapissé de perles.

Deux raisons possibles à son geste ont été évoquées:

> La première veut que Cléopâtre ait voulu montrer sa pureté et sa fidélité à son amant, des qualités qui sont associées aux perles depuis toujours.

> La seconde raison pourrait être qu'elle ait voulu montrer de façon explicite qu'elle était une femme aux goûts de luxe...


Quoiqu'il en soit, il est certain que cette anecdote de Cléopâtre nous a  permis d'inventer une nouvelle façon de bonifier les fruits de notre cépage et nous tenions à lui rendre hommage.





 
OK
Notre site internet utilise des cookies pour réaliser des statistiques de consultations anonymes.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'information sur l'usage des cookies, cliquez ici